ENSEIGNEMENT              
Collège de Courbet I Nouveau complexe scolaire
à La Tour-de-Peilz   
Concours I 2016

Par son implantation à l’extrémité Nord du site, le bâtiment complète la densification du tissu entre la gare et le quartier des écoles. Il crée un vide en prolongation des espaces de récréation du Collège des Marronniers, permettant l’aménagement d’un parc qui englobe et complète les aménagements paysagers existants, et qui préserve des surfaces de sols perméables.

Le bâtiment s’exprime sous la forme d’un volume simple regroupant l’ensemble des activités de manière non différenciée, assurant ainsi homogénéité et compacité de la construction. L’école et la ville s’entremêlent dans un espace unitaire utilisé en tout temps et faisant le lien, sous forme d’une séquence spatiale spécifique, entre la ville résidentielle et le bourg.

Au rez-de-chaussée, s’ouvrant largement sur le parc, s’implante un grand hall commun à l’ensemble des programmes, dans lequel se mêlent et s’alternent les différents utilisateurs. Ouvert et fluide, son utilisation peut être complète ou partielle selon les besoins, les horaires ou les périodes d’utilisation.

Les matériaux utilisés font référence au lieu : le béton s’inspire des agrégats et du sable de la géologie sédimentaire du site, tandis que le bois fait référence au végétal et au parc. Les teintes du projet sont ainsi essentiellement issues des matériaux eux-mêmes, de leurs couleurs, de leurs textures et de leurs nuances. En façade, le sable et les agrégats sont révélés par un sablage, figeant la nature et l’histoire du sol dans une façade structurées et minérale, synthèse de la ville et du parc. A l’intérieur du bâtiment, les ambiances sont données par les variations de lumière sur la matière elle-même.